Séances Théâtrales

     Au nombre de cinq, ces séances se sont déroulées à la salle des fêtes de Montceaux L'Etoile les samedi 03, 10 et 17 Février, à 20H30, le Dimanche 11 Février à 14H30 et le vendredi 16 Février à 20H30.

     Au programme: Une pièce en 1 acte et trois scènes de Jean GAMARD : "Garçon, un scotch...!"

     Dans un salon bourgeois, une fille de famille éprouve certaines difficultés dans ses études d'anglais et sa mère a fait venir un précepteur écossais pour parfaire ses connaissances. Ce jeune homme est fort apprécié des femmes de la famille qui semblent s'intéresser bien davantage à son kilt qu'à l'anglais qu'il distille si efficacement. En fait, la grosse question quelles se posent, comme toutes les femmes d'ailleurs, est la suivante : « porte-t-il quelque chose sous son kilt ? ». Dans le but de pouvoir répondre à cette "angoissante" question, elles vont déployer des trésors d'ingéniosité. En définitive, la jeune élève paraît s'intéresser à bien d'autres choses à qu'à l'étude pure et simple de la langue de Shakespeare, et elle semble vraiment savoir ce quelle veut.

   

     La deuxième pièce, comédie en un acte de F. POULET et J. THAREAU, jouée par les plus jeunes recrues de la troupe, s'intitule "Vous êtes prévenu!".

     Défilé de prévenus au tribunal de simple police : Ernest comparait pour avoir conduit en état d'ivresse un véhicule "emprunté" et avoir eu six accidents d'affilée, dont le premier et non des moindres est d'avoir heurté un panneau publicitaire. "Boire ou conduire, il faut choisir...". Camille, lui, comparait pour s'être fait prendre au radar, à 220 km/h. sur l'autoroute. Non content de cette infraction, il tente de corrompre les magistrats en leur offrant saucisson, beaujolais, et places de spectacle... Quant au couple Lecochu : Emma et Eugène s'accusent mutuellement de se tromper. A la barre, ils mènent - en compagnie de leur fille Désirée - un incroyable cirque, dont le pauvre gendarme fait les frais.

     

    Enfin, le clou du spectacle fut la pièce en trois actes de Paul COTE: "Pas toutes à la fois!!!"

     Bertrand Bertrand, agent immobilier, tente d'utiliser un de ses studios pour son usage personnel. Il y invite donc Maud, une maîtresse potentielle. Sa secrétaire a la même idée, mais plutôt pour des motifs financiers. Et c'est ainsi que l'inspectrice des impôts, qui fait le contrôle fiscal de l'agence, se retrouve par un mauvais hasard locataire du studio. Quant à l'épouse de Bertrand, elle invite naïvement sa vielle tante à venir y passer quelques jours. Pour finir, Alfred, le squatter qui occupe les lieux depuis longtemps, essaie prudemment de rester caché dans le placard en évitant de rencontrer toutes ces dames et, surtout, la trop curieuse concierge. Mais en plus du risque évident de rencontres incongrues, le gros rouge qui tache et les camemberts bien coulants d'Alfred viennent aggraver cet imbroglio. La situation devient explosive, délirante, ingérable pour Bertrand Bertrand lorsque son épouse s'en mêle. Il risque bien de se retrouver ruiné et à la rue, victime du trop-plein imprévu de ce studio.

     

     Et, pour clôturer ce chapitre, il ne faut surtout pas oublier quelques interventions burlesques en avant-scène destinées à faire la transition  entre les trois pièces.