Aux confins du Charolais et du Brionnais, existe un petit village dont l'histoire n'a jamais été contée: "VERSAUGUES". 

     Autrefois appelé par les anciens "VEURSAUGUES" ou "V'SAUGUES", ce village a un passé et une histoire qui serait extrêmement difficile à traiter sans une étude approfondie. 

     Le but est donc de tenter de conserver en mémoire les évènements qui se sont déroulés dans la localité et le souvenir des personnes qui les ont vécus ou en ont entendu parler par leurs parents et grands-parents. 

     Le village de VERSAUGUES est situé au sud de la Saône et Loire, à la frontière du Charolais et du Brionnais. Il est rattaché au canton de PARAY LE MONIAL et dépend de l'arrondissement de CHAROLLES. De 1997 à 2016, il fait partie de la Communauté de Communes de PARAY LE MONIAL. En 2016, la Communauté de Communes de PARAY LE MONIAL est regroupée au sein d'une grande communauté de communes comprenant aussi les C.C. de CHAROLLES et de DIGOIN.

     Sa superficie est de 1.086 hectares et son altitude maximale de 284 mètres. Son territoire est borné  au nord par le ruisseau de Selore qui le sépare de SAINT YAN, à l'est par les communes de POISSON et de SAINT DIDIER EN BRIONNAIS, au sud par la commune d'ANZY LE DUC et à l'ouest par l'Arconce qui le sépare de MONTCEAUX L'ETOILE

     Le bourg de VERSAUGUES est bâti sur le versant d'une colline qui monte doucement d'ouest en est. Sur les bords de l'Arconce s'étalent d'excellentes prairies appelées "Prés de rivière". Plus haut, ce sont les terres labourables et, autrefois, on y cultivait de la vigne (19 ha en 1838). Tout en haut, on trouve une étendue boisée dont une partie a été défrichée. 

     Autrefois, les principaux groupes de population se situaient à La LOGE, aux BRUYERES, à BORNAT, au ROURAT et aux GRAS

     Dans sa "Description générale et particulière du Duché de Bourgogne", Claude COURTEPEE cite 40 feux et 140 communiants (personnes qui ont communié et qui ont donc plus de 12 ou 13 ans) en 1778. En 1793, on dénombre 375 habitants - en 1802 : 445 - en 1824 : 403 - en 1831 : 404 - en 1838 : 409 - en 1856 : 502 - en 1866 : 447 - en 1875 : 465 - en 1877 : 460 - en 1881 : 477 - en 1896 : 405 - en 1899 : 408 - en 1905 : 375 - en 1924 : 318 - en 1942 : 282 - en 1946 : 255 - en 1960 : 258 - en 1975 : 224 - en 1982 : 208 - en 1990 : 205 - en 1999 : 192 - en 2005 : 197 - en 2010 : 209 et en 2015197.

 

Les Versauguois en Juin 2000

   D'après le Dictionnaire d'Amboise - Opus de la Bourgogne - les habitants de VERSAUGUES s'appelleraient "les Versaugois et versaugoises". Il est aussi courant de les appeler "Les petits Suisses". A cela, deux raisons plus ou moins plausibles:

     La première s'attache au fait qu'au XIXème siècle, contrairement aux communes rurales avoisinantes, la plupart des habitants de Versaugues étaient propriétaires de leur ferme et de leurs terres. On les disait alors riches comme des suisses. D'où le nom de "Petite Suisse" pour désigner la commune de Versaugues et de "petits suisses" pour appeler ses habitants.

     La seconde raison viendrait du fait que, "dans les années 1840-1850, trois hommes dont la prodigalité, la paresse ou l'insouciance avaient contribué à dilapider leurs biens, furent réduits à l'indigence et, le hasard aidant, vinrent l'un après l'autre se réfugier à Versaugues. On leur donna le nom de banqueroutiers. Or, comme à cette époque, des hommes d'affaires et des banquiers ruinés passaient la frontière pour se réfugier en Suisse afin d'échapper à la loi française condamnant la banqueroute, les anciens eurent beau jeu de comparer les deux cas et de faire de Versaugues et de ses trois "petits banqueroutiers" la petite Suisse... (Article de la Renaissance du 04 Mai 1957)

     Le bourg comprend quelques maisons bâties à proximité de l'église et de l'ancienne cure devenue la Mairie en 1978. De la place de l'église, on a un joli coup d'oeil sur les prairies environnantes, le clocher d'ANZY LE DUC, le bourg de MONTCEAUX L'ETOILE, la chapelle de Conde. A l'horizon, on découvre le mamelon de SAINTE FOI couronné de son église, les Monts de la Madeleine et le château de LA MOTTE SAINT JEAN. 

     Aucun document ne permet de fixer une date précise de l'origine de VERSAUGUES. Néanmoins, la paroisse pourrait devoir son origine au prieuré d'ANZY. 

   L'origine du mot Versaugues est contreversée.  Dans sa "Description historique du Duché de Bourgogne", COURTEPEE écrit: "Versaugue, Aqua versa, à cause de la chute des eaux vers l'Arconce."   

     Dans la brochure "L'origine des lieux-dits et l'histoire du peuplement en Brionnais", Mario ROSSI, linguiste, professeur émérite à l'université de Provence, donne deux étymologies du lieu "VERSAUGUES". Le mot "Versaugues" pourrait être construit avec le préfixe VER (grand) et la forme gauloise du SALICO (saule). ce qui correspondrait à "Les grands saules". Ou bien, s'il s'agit de la racine latine VERS (comme a tendance à le penser Gérard TAVERDET - Le parler Bourguignon), le préfixe vers indique le versant de la pente et le sens serait alors: "Les saules du versant de la pente". Enfin, une troisième possibilité peut être envisageable: en effet, on peut très bien considérer que, de même que pour la commune de Vers (71240),  la première syllabe de Versaugues VERS signale la présence de vernes (aulnes) et les deux syllabes suivantes, AUGUES, signalent la présence de saules. Auquel cas, Versaugues voudrait dire "Lieu planté d'aulnes et de saules" ce qui semble tout à fait raisonnable pour un endroit ou serpente une rivière.

     Dans le premier et le troisième cas, Versaugues serait une fondation ancienne; dans le second, il s'agirait d'une fondation beaucoup plus récente.

                                                             __________________________

    VERSAUGUES - La Commune

     

         L'administration de la commune

                    Les maires
                    Les conseillers municipaux en 1860
                    Les conseils municipaux aux XXème et XXIème siècle
                    Les secrétaires de mairie

 

          Les écoles

                    Historique
                    Année scolaire 1926/1927
                    Année scolaire 1938/1939
                    Année scolaire 1958/1959
                    Année scolaire 1959/1960
                    Année scolaire 1960/1961
                    Année scolaire 1963/1964 
                    Année scolaire 1964/1965
                    Année scolaire 1974/1975
 

          Les activités

          Les voies de communications

          Versaugues: Le Bourg et ses Hameaux vers 1780, en 1832 et en 2011

                    Le Bourg
                    Le Breuil
                    Les Bataillaux - Les Riaux - La Taille du Néflier - Le Bas de Versaugues
                    Le Rourat
                    La Roue et Le Bessai
                    La Teille et Les Tilais
                    La Loge
                    Les Bruyères
                    Bornat
                    Les Ruitons et Les Fourneaux
                    La Creuze 
                    Les Gras et Condemines
                    Fromenterie
                    Les Rossignols
                    La Prie
                    La Rue Neuve
                    Le Bois Verdet
                    La Grange des Bois

                    

          Correspondance et liaisons

          Les cimetières

          Les conscrits

                    Historique de la conscription
                    La conscription à Versaugues
                    Liste des conscrits de 1920 à 1998
 

          Les guerres

                    Fait local: la chute d'un bombardier au lieu-dit "Les Cheneaux"

          Les évènements marquants

 

     VERSAUGUES - La paroisse

         

          La paroisse

          La Fabrique

          L'église

          Les Croix

          La paroisse pendant la révolution

          Les inventaires      (Loi de 1905   sur la   séparation de l'église et de l'état)

          Les curés et desservants - Les prêtres originaires de Versaugues

__________________________________

 

          Sources

                    Archives départementales de Saône et Loire

                    Archives communales de Versaugues

                    Archives paroissiales de Versaugues

                    Archives paroissiales de Saint Yan et de L'Hôpital Lemercier

                    Histoire du Duché de Bourgogne de Claude Courtépée (Tome 4)

                    Annuaire du Département de Saône et Loire - Année 1900

                    Statistiques du Département de Saône et Loire RAGUT 1838 (Tome 2)

                    L'Illustration économique et financière de Saône et Loire - 1934

                    Persécutions religieuses pendant la révolution - P. Muguet (Tome 3)

                    Ecrits de l'Abbé BREAUD, curé de Versaugues de 1887 à 1911

                    Saint Yan au XXème siècle - Groupe OYAN LA RECONCE 2001

                    Les métiers d'autrefois - Archives et Culture - Marie Odile MERGNAC 2003

 

          Remerciements

                    Nous tenons à remercier Monsieur André BERGER et le groupe OYAN LA RECONCE qui           ont facilité notre travail de recherche grace à leur brochure sur Versaugues éditée en 2007 ainsi           que toutes les personnes qui nous ont apporté divers témoignages ou confié  divers  documents           et photographies, et plus particulièrement Mmes Madeleine ACCARY, Odette FARNIER,  Andrée           DAUVERGNE et MM Hubert MAMESSIER, Henri PEGON et André LAFOND.